Prix de la Jeune Sculpture 2017

Elodie Antoine - Sophie Bosman - Olivier Bovy - Louise Devin - Samuel D'Ippolito - Maëlle Dufour - Arnaud Eubelen - Eva Evrard - Julien Haenen - Sofhie Mavroudis - Ludovic Mennesson -

Gérard Meurant - Olivia Mortier - Marie Sage - Mostafa Saifi Rahmouni - Cléo Totti -
Laurent Trezegnies - Jean Tromme - Nelly Van Oost



15 septembre - 22 octobre 2017


9e Prix de la Jeune Sculpture
de la Fédération Wallonie-Bruxelles




Gérard Meurant

Né en 1983, vit et travaille à Bruxelles. Il est diplômé de la Haute Ecole d'Art et de Design de Genève (CH) et d'un Master à L'Ecole de Recherche Graphique de Bruxelles.

CeQu'ilResteDeNous.

Ce qui m'amène à repenser l’attitude de l’objet, c'est sa dématérialisation.

Pour un sculpteur, la question est de taille.

Il faut pour cela que je change ma relation au temps.

Je dois m'actualiser, ce qui implique de stratifier continuellement toute représentation de ce qui m'englobe. Des espace fondus dans d'autres... Une séquence infinie liée à l'urgence de faire. Je dois quand même avouer que cette urgence me pousse, contre toute attente, à être contemplatif et met sous cloche régulièrement ma relation au temps... Cette temporalité aujourd'hui n'est plus uniquement associée à l'image fixe, même si ce couple a longtemps façonné notre rapport au monde. Mais il y a divorce et toute séparation redéfinit les liens fondamentaux qui les lient.

Cette redistribution inclus désormais l'existence d'un comportement virtuel supplémentaire, où toutes les formes adoptent une posture hallucinatoire dans le réel. Elles sont comme des fantômes, déracinées, à la dérive, et pourtant bien là. Le visuel-sculptural que je génère incarne cette fusion entre la fiction et l'actuel. Il ignore sa propre structure et n'a pas de réalité fixe. Une fois les textures imprimées, elles renvoient à l'abstraction mais ne sont pas le fruit d'une expression personnelle. C'est une manière d'extérioriser la conscience et de dissoudre le lien entre la représentation de l'objet et ce à quoi il se réfère. Cette fracture libère du sens et ne le canalise pas. Il y a sans doute là une retranscription d'une vision sociétale instable et imparfaite, dépossédée de ses sources profondes.

Gérard Meurant

Exposition

La Châtaigneraie
Centre wallon d'Art contemporain
Flémalle
vernissage de l'exposition : vendredi 15 septembre à 19h00






La Châtaigneraie - Centre wallon d'art contemporain
chataigneraie@belgacom.net
ULiège - Musée en plein air
musee.pleinair@ulg.ac.be

août 2017 - mise à jour : 29 septembre 2017