Vincent Strebelle - Biographie - L'ombre du Torê - Expositions - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


L'ombre du Torê
béton peint,
h. 500, L. 400, l. 100 cm,
signé et daté 1985


Le dompteur de taureaux de Léon Mignon, installé depuis 1885 sur la balustrade des Terrasses de l'avenue Rogier, a été rapidement adopté par les étudiants de l'Université de Liège. Ils en ont fait l'objet d'une de leurs plus singulières manifestations folkloriques, au cours de laquelle les attributs virils de l'animal sont bariolés d'une couleur vive.

Voilà la motivation de Vincent Strebell à installer au Sart Tilman une sculpture inspirée du populaire Torê. Strebell a travaillé à partir de l'ombre portée sur le trottoir de l'avenue Rogier par le groupe de Mignon. Il en a réalisé de nombreux dessins, s'aidant de la version à échelle réduite conservée au Musée de l'Art wallon, pour obtenir le canevas d'une sculpture en béton armé dont le moule sera creusé en pleine terre. L'inspiration de Vincent Strebell y trouvera forme et densité au travers d'une expression originale.

En 1985, L'ombre du Torê est dressé sur la balustrade du boulevard du Rectorat. Et ce n'est qu'en juin 1992 que l'artiste recouvre sa sculpture d'un enduit doré, renforçant la fonction de signalisation de l'entrée du domaine universitaire qu'elle a déjà acquise.

Vincent Strebell a installé trois petites ébauches de son oeuvre dans le couloir souterrain qui traverse le boulevard. La couleur " rouge brique " des murs de ce passage et de la colonne du parking auquel il mène constitue des références explicites à l'architecture du temple où prend place le drame de Cnossos sur lequel plane également l'ombre - du taureau.

Pauline Bovy






ULiège - Musée en plein air - mars 2002 - mise à jour : 25 octobre 2017