Claude Strebelle - Biographie - Les yeux - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Les Yeux
acrylique sur béton,
1977

Paul de Gobert rapporte que Claude Strebelle, découvrant son projet de Ferry-Boîte (où, par ailleurs, l'architecte est figuré en tant que capitaine) aurait eu cette réponse merveilleuse : " je veux bien me faire violer ".

Pourtant, l'architecte et son atelier ont précédé le peintre dans l'exploration du grand large. Dès 1968, en effet, il confie à sa collaboratrice Colette Henrion la réalisation d'un pavement en céramique, simulant des vagues au départ d'un bassin rafraîchissant les abords de l'Institut de Chimie. Peu avant l'intervention de Paul De Gobert, il récidive en dotant une arête de l'Extension Chimie des deux yeux qui identifient leur support à une proue de galère antique. Observons encore que le père et un des frères de l'architecte, Jean-Marie et Rodolphe Strebelle se sont notamment spécialisés dans la peinture de marines.

Jean-Patrick Duchesne.


Les yeux - http://donum.ulg.ac.be/handle/2268.1/3945, notice dans DONum (Dépôt d'Objets Numérisés) - ULiège / Bibliothèque Interuniversitaire de la Communauté française



© Claude Strebelle (photo : Jean Housen / Musée en plein air)




ULiège - Musée en plein air - mars 2002 - mise à jour : 24 novembre 2017