Paul Machiels - Biographie - Relâche - Et il ne faut voir là qu'une certaine latitude - Expositions


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Relâche
acier corten
120 x 220 x 100 cm
dépôt d'artiste

Relâche installée par Paul Machiels au bout du chemin du Blanc Gravier présente un emboîtement d'acier corten. L'artiste retrouve les thèmes de la serrure, cadena ou étau récurrents dans son travail.

Qualifier l'oeuvre de Machiels d'abstraction géométrique se justifie en plusieurs points : précision des contours, science des emboîtements, franchise des volumes, recours à un vocabulaire de formes essentielles (cylindre, cube, angle, courbe, ...). Son talent s'y exprime par la qualité du calcul des équilibres, des (a)symétries, des proportions de la forme.

Le recours à l'acier corten induit par ailleurs une valeur lyrique à la charge émotive de l'oeuvre. Protégée d'une fine couche d'oxydation, la sculpture prend la couleur brune et acquiert une texture qui invitent le sens poétique à mettre le métal en relation avec d'autres matériaux comme le bois ou la céramique.

Entre encore en jeu la position de la sculpture dans l'espace. Implantée au tournant du chemin, Relâche se découvre révélant dans une même vision et sa face et son côté sur lesquels le regard glisse pour se reposer dans la végétation qui l'entoure.

Pierre Henrion


© Paul Machiels (photo : Jean Housen / Musée en Plein Air)




ULiège - Musée en plein air - juillet 2004 - mise à jour : 10 octobre 2017