Agnès Leplae - Biographie - La ville


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Agnès Leplae
Bruxelles, 1933

Agnès Leplae est la fille du sculpteur Charles Leplae. De 1951 à 1953, elle étudie la céramique à l'Ecole nationale des arts visuels de La Cambre à Bruxelles, avec Pierre Caille. Ensuite, elle s'initie à la mosaïque à l'Ecole italienne des arts décoratifs de Paris. Une première exposition personnelle à la galerie Giroux en 1958 donne à voir diverses facettes de sa personnalité artistique. Cependant, elle choisit d'être mosaïste,  métier qu'elle approfondit en Italie, à Ravenne, en 1963. Son sens du monumental se développe dans plusieurs compositions en céramique et en mosaïque: La procession au carrosse d'or, (1962) au palais provincial de Mons, la mosaïque de l'Université libre de Bruxelles (1968). Sa première oeuvre, Bal masqué, admirée par Pierre Caille, est achetée pour les collections des Musées royaux d'art et d'histoire de Bruxelles alors que son auteur a à peine vingt ans.

Plus tard, son art est reconnu sur le plan international et ses oeuvres (céramiques, mosaïques, tapisseries) sont achetées pour les collections publiques belges , mais aussi  par des musées étrangers (Musée d'Oslo, Musée international de la céramique de Faenza en Italie) et par des collectionneurs privés.  La mosaïque du Sart-Tilman (1980) est la dernière qu'elle réalise.

A partir du début des années '90, Agnès Leplae s'adonne à la peinture.




ULiège - Musée en plein air - octobre 2017 - mise à jour : 8 octobre 2017