Fernand Flausch - Biographie - La mort de l'automobile - Oeuvres d'art public - Expositions - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations





La Mort de l'Automobile
Techniques mixtes, hauteur totale : 550 cm, 1980.

Elle a quasiment l’âge du Musée, fondé en 1977. Pour le quarantième anniversaire du Musée, « La Mort de l’Automobile » est revisitée, revitalisée, revue avec un regard neuf par le biais d’une intervention conçue par deux jeunes artistes liégeois.

Michaël Nicolaï et Zorg Aourir, déjà bien connus sur la scène de l’art urbain, celle des « murals » et  du graffiti, vont s’associer, en collaboration avec le Musée en plein air et les ayant-droits de l’œuvre de Fernand Flausch, pour une intervention sur le socle de l’œuvre.

Hommage à l’œuvre de Fernand Flausch – dont Zorg Aourir est le petit-fils, l’intervention se développe sur les 4 faces du cube dans lequel est plantée la Cadillac. Sous la forme de la la citation et du clin d’œil, le travail de Michaël Nicolaï et de Zorg Aourir vise à « ré-activer » et à susciter un nouveau regard sur une œuvre emblématique de la collection du Musée.

>>> La Mort de l'Automobile, ...vue par Zorg Aourir et Michaël Nicolaï


...par Philippe Minguet

L'histoire de cette sculpture est assez compliquée. Dans l'idée de Claude Strebelle, l'oeuvre aurait dû se situer de l'autre côté, au bout d'une route sans issue. Cette situation aurait donné toute sa signification à ca monument, qui d'emblée suscita l'intérêt. Certains partisans de l'auto y sont allés de revendications rageuses : "l'auto, c'est la liberté". Aucun accidenté n'a encore inscrit : "l'auto, c'est la mort". L'oeuvre d'art, c'est son lot, propose mais ne tranche pas. On peut souhaiter écologiquement la disparition du transport privé; on peut libéralement défendre le véhicule individuel (avec ou sans chauffeur).

Personnellement, j'aurais souhaité que l'oeuvre, comme Flausch l'avait envisagé, soit édifiée en marbre blanc de Carrare. Telle qu'elle est, elle fait un peu "pop". De mauvais esprits ont dit que Flausch n'avait rien inventé. C'est un fait qu'il y a d'autres variations sur ce thème (par exemple à Amarillo, Antfarm, Texas, 1974). Il y en a aussi beaucoup sur la mort du Christ (Donatello, Brunelleschi, Giotto, etc.).

Philippe Minguet




6 octobre 2017
© Fernand Flausch - Zorg Aourir - Michaël Nicolaï / photo Jean Housen Musée en plein air


© Fernand Flausch / photo Jean Housen Musée en plein air




ULiège - Musée en plein air - octobre 2002 - mise à jour : 6 octobre 2017