Pierre Cordier - Biographie - Chimigrammes - Expositions - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Chimigrammes
Polyptyque en 6 panneaux de 60 x 192 cm, papier photographique, 1984

A la fin des années 1950, Pierre Cordier invente le chimigramme : une technique qui combine la physique de la peinture (vernis, cire, huile) et la chimie de la photographie (émulsion photosensible, révélateur, fixateur), sans appareil photographique, sans agrandisseur, en pleine lumière.

Installés sur le mur de l’une des salles de l’ancien restaurant universitaires, un polyptique reprend, sur 6 panneaux et près de 12 mètres de long, le même motif de base, inspiré d’une œuvre du célèbre photographe américain Weegee (Arthur Fellig, 1899-1968). Un cliché des années 1940 montre la foule un jour d’été sur la plage de Coney Island, à New York : chaque panneau a fait l’objet d’un traitement spécifique, et l’ensemble, très cohérent, offre une diversité remarquable dans les détails. La multitude des baigneurs de la photographie originale se transforme en un motif complexe et fascinant, d’une fantaisie et d’une virtuosité époustouflante.




ULiège - Musée en plein air - septembre 2017 - mise à jour : 22 septembre 2017