Thierry Bontridder - Biographie - Déplacement dans le temps et dans l'espace - Expositions - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Déplacement dans le temps et dans l'espace est constituée de cinq volumes d'inox dressés, disposés à intervalles réguliers sur un axe à partir duquel ils s'articulent selon un double mouvement. Fidèle à une thématique souvent présente dans son travail, Thierry Bontridder cherche à traduire le dynamisme d'une trajectoire, à lui donner corps dans l'espace et dans le temps nécessaires au parcours de l'oeuvre. Il met lui-même le sens de ses recherches en parallèle avec la fascination qu'il éprouve pour l'imagerie scientifique et les simulations cinétiques aptes à rendre les mouvements - des plus infimes au plus grands - de l'univers.

L'oeuvre est aussi caractérisée par sa rigueur formelle de construction géométrique, une rigueur que la finition du matériau renforce encore. Le brossage de l'inox empêche en effet la perturbation des reflets à la surface de la sculpture, préservant pureté, densité et présence de la forme.

Bontridder explique encore que l'élaboration de l'oeuvre est liée à une recherche de l'archétype par la stylisation; il s'agirait ici d'un travail sur le dynamisme de la silhouette humaine en mouvement. L'artiste cherche, selon ses propres mots, le "dialogue avec les formes primitives" et, sans doute, la multiplicité du pouvoir évocateur (galbe ityphallique, allure végétale, construction mégalithique, fontaine ...) trouve-t-elle là son explication.

Installée devant l'entrée du château de Colonster, Déplacement dans le temps et dans l'espace fait écho au dynamisme de La Vierge folle  de Rik Wouters (1912) placée en vis-à-vis. Leur confrontation rappelle les possibilités d'harmonie entre figuratif et abstrait comme une singulière résonnance de l'union de l'architecture à la fois traditionnelle et contemporaine du château.

Pierre Henrion




Université de Liège - Musée en Plein Air du Sart-Tilman - septembre 2017 - mise à jour : 26 septembre 2017