Pierre Alechinsky - Biographie - Album et bleu - Expositions - Bibliographie - Liens


Présentation

Collections
Expositions

Agenda
Infos pratiques
Librairie

Prix Triennal Ianchelevici
Prix de la Jeune Sculpture

Liens
Partenaires

Visites guidées
Animations


Bruxelles, 1927


Après ses études d'illustration et de typographie à l'Ecole nationale supérieure des Arts visuels (La Cambre, Bruxelles), Alechinsky devient rapidement l'un des acteurs les plus importants du monde artistique belge. Proche de la Jeune Peinture Belge, il fonde avec Olivier Strebelle les Ateliers du Marais (1949), où se croisent aussi Serge Vandercam, Jean Raine, Luc de Heusch...

C'est la même année qu'il rentre en contact avec Christian Dotremont et s'investit dans le mouvement Cobra, dont il reste aujourd'hui le principal continuateur spirituel (spontanéité technique, liberté d'expression face au débat figuration-abstraction, goût des arts populaires...).

Il s'initie encore à la gravure chez Hayter à Paris et surtout à la pratique de la calligraphie japonaise, à laquelle il consacre un film dès 1952. Installé à Bougival et à New York, Alechinsky est aussi un écrivain plein d'humour, proche de l'esprit surréaliste et caustique du Daily Bul (La Louvière). On lui doit de nombreuses oeuvres en collaboration, entre autres avec Walasse Ting, Appel et Dotremont; il a signé avec celui-ci une création en espace public, Sept écritures, pour le métro bruxellois (1976).

Yves Randaxhe


© Pierre Alechinsky (photo : Musée en Plein Air du Sart-Tilman)




ULiège - Musée en plein air - septembre 2003 - mise à jour : 27 septembre 2017