Roger Remacle



Institut de Mathématique de l'Université de Liège
30 avril - 25 juillet 2003















photos : Jean Housen
© Roger Remacle


Roger REMACLE

Le travail de Roger Remacle s'articule autour de deux axes complémentaires :

d'une part, la volonté de concevoir, au travers de systèmes d'élaboration rationnels, ses sculptures comme des jets de couleur figés;

Je rêve de jeter la couleur dans l'espace
et qu'elle reste là,
immobile,
pour simplement être regardée.

d'autre part, l'approche intuitive qui traduit une relation sensuelle - sexuelle presque - avec la couleur.

Je rêve de m'immerger dans la couleur, la posséder,
m'y dissoudre.

Roger Remacle est ingénieur chimiste. Cette formation scientifique imprègne profondément ses recherches artistiques. L'emploi de modèles d'élaboration empruntés aux techniques des sciences exactes constitue une des premières caractéristiques de son travail.

Et, c'est "naturellement" que les mathématiques participent au processus de création. Les sculptures peuvent être élaborées selon deux approches antagonistes qui, dès le départ, partagent la nécessité de définir chaque pièce en tant que courbe décrite par un jeu d'équations paramétriques. On peut soit se fixer un objet à décrire, soit sélectionner un système de références. Dans le premier cas, il faudra trouver une paramétrisation dans une combinaison de coordonnées pour décrire la forme. La seconde approche est sans doute plus respectueuse de la démarche de l'artiste : elle implique, après sélection du système de références, le choix arbitraire de formules susceptibles de donner les cotes (angles de coupe, distances entre chaque coupe, décalages au collage) nécessaires à la mise en oeuvre de la pièce.

Sa collaboration avec le mathématicien Arnaud Maes (Université de Mons) a permis le développement d'un logiciel de construction et de représentation en trois dimensions (SPIRES). Cet outil constitue un terrain virtuel d'expérimentation. Il fournit une image informatique des sculptures à construire ainsi que l'ensemble des coordonnées pour la réalisation de chaque pièce.

Il ne faudra cependant pas réduire le travail de Roger Remacle à la mise en espace de formules mathématiques. D'autres axes de réflexion s'y développent autour notamment de son rapport à la réalité figurative en tant que source d'inspiration. Le mobilier, l'écriture ou les matières textiles servent ainsi de point de départ à une série de pièces dans l'élaboration desquelles les apparences du réel se trouvent modifiées (changement d'échelle, projection de plans dans l'espace, application de contraintes comme la règle du carré ou le nombre d'or …). L'installation des pièces se doublent en outre d'une réflexion sur l'intégration à l'environnement. Cette question est même parfois traitée en tant que thème principal. Roger Remacle présente ainsi des tapis de polyéthylène qui, selon un système modulaire et envahissant, colonisent l'espace, le singularisent de son contexte immédiat et ainsi contribuent à le révéler.


Domaine de l'Université de Liège du Sart Tilman
Bâtiment B37 - parkings P32 / P33
Université de Liège - accès et plans

 



Université de Liège - Musée en Plein Air du Sart-Tilman
musee.pleinair@ulg.ac.be - mars 2003 - mise à jour : 20 décembre 2005



Les expositions et installations du Musée en Plein Air du Sart-Tilman (archives)